Votre agence immobilière à Suresnes.

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Taux immobilier : Faut il craindre une (légère) hausse des taux de crédit ?

Publié le

attention, il ne s’agit pas d’affirmer que nous sommes à la veille d’une très forte augmentation des taux de crédit immobilier, mais simplement que la baisse constatée sur le premier semestre 2016 (car à la vérité, les taux ne baissent presque plus depuis le début de l’été 2016) est probablement excessive, dangereuse pour le modèle économique des banques, et donc non pérenne.

 

Demain, avec le retour annoncée de l’inflation, d’une croissance économique plus solide, d’une politique monétaire moins agressive, les taux de crédit immobilier ne pourront pas rester éternellement faibles ! Les taux immobiliers sont aujourd’hui à un niveau inférieurs au niveau de l’inflation + croissance projeté en 2017 voir 2018.

Cette situation historique pourrait ne pas durer ! Les taux de crédit immobilier doivent légèrement remonter dans les prochains mois afin de tenir compte de ces nouvelles données conjoncturelles. 

 

 

Les banques centrales commencent à diffuser l’idée d’un « tapering », c’est à dire d’une politique monétaire moins agressive et donc d’une nécessaire augmentation des taux d’intérêt.

Depuis quelques jours, deux semaines pour être précis, les taux des obligations d’état, qui déterminent indirectement le taux des crédits immobiliers, semblent prendre à nouveau le chemin de la hausse et effacer les excès constatés au début de l’été 2016.

Cette légère hausse des taux d’emprunt de l’état Français est elle annonciatrice d’une hausse des taux de crédit immobilier ? En réalité, je ne crois pas le lien direct. Ce n’est pas la hausse des taux d’emprunt de l’état Français qui impacte le niveau des taux de crédit immobilier, mais l’amélioration certaine des données conjoncturelles (inflation, croissance, …) a pour conséquence une hausse des taux d’emprunt d’état et des taux immobilier.

Cette hausse devrait néanmoins rester contenue et faible. Seul le retour peu probable d’une inflation forte serait de nature à accélérer l’augmentation des taux d’intérêt.

Les banques centrales commencent à diffuser l’idée d’un « tapering », c’est à dire d’une politique monétaire moins agressive et donc d’une nécessaire augmentation des taux d’intérêt.

Depuis quelques jours, deux semaines pour être précis, les taux des obligations d’état, qui déterminent indirectement le taux des crédits immobiliers, semblent prendre à nouveau le chemin de la hausse et effacer les excès constatés au début de l’été 2016.

Cette légère hausse des taux d’emprunt de l’état Français est elle annonciatrice d’une hausse des taux de crédit immobilier ? En réalité, je ne crois pas le lien direct. Ce n’est pas la hausse des taux d’emprunt de l’état Français qui impacte le niveau des taux de crédit immobilier, mais l’amélioration certaine des données conjoncturelles (inflation, croissance, …) a pour conséquence une hausse des taux d’emprunt d’état et des taux immobilier.

Cette hausse devrait néanmoins rester contenue et faible. Seul le retour peu probable d’une inflation forte serait de nature à accélérer l’augmentation des taux d’intérêt.

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation : Lancer le comparateur

 

 

taux emprunt taux emprunt etat Francais

 

C’est au terme de cette analyse que nous vous alertons depuis quelques semaines sur la fragilité du niveau actuel des taux de crédit immobilier. Nous sommes de plus en plus certain d’une légère hausse des taux. Cette hausse ne devrait pas être violente et de nature à casser la reprise actuelle, mais pourrait bien refermer une opportunité d’investissement rare (cf »Immobilier, c’est le moment d’investir … mais peut être plus pour longtemps !« ).

Souvenons nous simplement que depuis décembre 2015, les taux ont baissé d’ 1 point. Il était alors possible d’emprunter au taux de 2.40% sur 20 ans. Aujourd’hui, les meilleurs dossiers se financent de 1% (cf »meilleur taux de crédit immobilier actuellement« ). Une hausse comprise entre 0.50% et 1% n’apparaît pas comme totalement impossible.

 

Cette opportunité doit être saisie par tous pour envisager la renégociation de vos crédits immobiliers (pour la seconde, voir même pour la troisième fois) (cf  » Simulateur : Renégocier son crédit immobilier. Calculer le gain de la renégociation du taux d’intérêt« )

Agence Parc du Château